TÉMOIGNAGE SOMMELIER

Voilà maintenant plusieurs années que Rémi COUSIN a quitté notre centre de formation, son diplôme de sommelier en poche,  pour entamer une carrière plutôt réussie… Retour sur un parcours pour le moins prestigieux.

De l’école d’Osny à l’Hôtel du Vin en passant par Tours
« En sortant de la MC SOMMELLERIE, j’ai décidé de poursuivre mon apprentissage scolaire du vin », nous rapporte Rémi, « alors j’ai continué à travailler chez Hediard, mon entreprise d’accueil, en attendant de pouvoir intégrer le lycée Albert Bayet à Tours, au côté de Christian PECHOUTRE », [meilleur jeune sommelier de France en 1982 et MOF depuis 2000], « pour suivre un BP en alternance au Restaurant Copenhague sur les Champs Elysées ». Puis, cap sur l’Angleterre où sa rencontre avec Gérard BASSET, fondateur de la chaîne « l’Hôtel du Vin » au Royaume-Uni, va lui permettre de travailler 3 ans à Bristol, puis de participer à l’ouverture d’un nouvel établissement à York, expérience qu’il n’hésite pas à qualifier de « très enrichissante ».

L’envol au « Fat Duck »
Mais l’aventure ne s’arrête pas là : repéré par Isa BAL, Meilleur Sommelier d’Europe en 2008, Rémi rejoint son équipe au Fat Duck, à Bray on Thames (banlieue de Londres) : « J’y suis devenu le meilleur jeune sommelier d’Angleterre », nous rapporte-t-il avec fierté, « ensuite, je suis parti 8 mois en Australie, où nous avons monté un restaurant éphémère, toujours sur la base de la cuisine française, le temps que les travaux de rénovation se fassent au Fat Duck ». Puis, tout s’enchaîne très vite : Rémi gravit les échelons de la Court of Master Sommelier et devient Advanced Sommelier.

Dans la patrie de Shakespeare, mais dans la langue de Molière…
Et maintenant ? Depuis octobre 2016, Rémi est Chef Sommelier au Restaurant « Le Gavroche », avec 6 personnes sous sa coupe. Véritable enseigne française au cœur de Londres, 2 étoiles au Michelin, ce restaurant, tenu par Michel ROUX, propose à sa clientèle un répertoire classique des grandes recettes, qui se décline sur la carte dans la langue de Molière, ou plutôt, devrions-nous dire… dans celle de Victor Hugo ? Et c’est dans ce contexte raffiné, alliant savoir-faire français et culture britannique, que Rémi a su apporter ses connaissances et développer une passion, née lors de sa formation en MC SOMMELLERIE.
En bref, un parcours exemplaire, qui montre, s’il était besoin, les magnifiques opportunités qu’offrent les métiers de l’hôtellerie-restauration, pour qui sait les saisir…