CAP VERS LE BAC 2017

Mis en place à l’INHAC pour la troisième année consécutive, « Cap vers le Bac » s’est déroulé en février et en avril, durant les deux semaines de fermeture pédagogique de l’établissement.

De quoi s’agit-il ?  D’un dispositif destiné aux classes terminales de CAP, visant à renforcer les fondamentaux, afin de favoriser l’obtention du diplôme et du passage en degré supérieur (BAC PRO ou BP).

Une démarche innovante

Rien d’original somme toute, si ce n’est le caractère innovant de la démarche et des actions mises en œuvre. Car pour nos 12 stagiaires, pas question de suivre passivement un cours : placés en semi autonomie au Centre de Ressources de l’INHAC, dont l’aménagement de l’espace permet de différencier les activités, ils ont, par petits groupes, initié un projet de création d’entreprise : « on avait des consignes précises, un budget de départ à respecter et il fallait qu’on aille chercher les informations, comme si on allait vraiment créer notre restaurant », nous rapporte Samir. « On s’est rendu compte que ce n’était pas facile de monter une affaire, qu’il fallait connaître beaucoup de choses ! », poursuit Kevin. Et c’est là toute la force et le succès de cette opération : faire des maths, de la gestion, du français ou de l’anglais, sans s’en rendre compte, juste parce qu’on en a besoin pour avancer dans son projet : « pour savoir si ça rentrait dans notre budget, il a fallu qu’on calcule le prix du matériel, le coût de production des plats de notre carte, mais aussi qu’on écrive un argumentaire pour le banquier et qu’on traduise les plats en anglais avec tous les ingrédients ! », précise Olivia. Autant de notions que nos jeunes entrepreneurs ont dû aller rechercher eux-mêmes sur Internet, guidés par leurs formateurs qui en ont profité, d’ailleurs, pour les initier à Word, Excel et PowerPoint.

Vers une possible participation au Challenge Ecoles Entrepreneurs

Initiation au Pack Office, donc, mais aussi à la démarche entrepreneuriale, grâce à l’intervention de Fabrice RONCIERE, Coordinateur Entrepreneuriat à la CCI Paris-Ile-de-France et en charge également de l’organisation du concours annuel « Challenge Ecoles Entrepreneurs » : « ce public est un public intéressant, parce qu’il permet de susciter, chez des jeunes en deçà du BAC, l’envie d’une poursuite d’études, par la matérialisation de leur projet professionnel », nous rapporte-t-il, « et le fait d’envisager de les faire participer, à leur niveau, au Challenge Ecoles Entrepreneurs, aux côtés d’étudiants de l’enseignement supérieur, ne peut que les  faire progresser  et valoriser leur métier ».

Une approche transdisciplinaire autour d’un projet de création d’entreprise, des pratiques pédagogiques innovantes, une présentation orale en fin de stage des travaux réalisés, ont permis à nos jeunes apprentis d’envisager de participer au Challenge Ecoles Entrepreneurs et pourquoi pas… de rêver qu’un jour leur restaurant imaginaire ouvrira ses portes ?